Azur Wings

Azur Wings

Terrier tibetain

Le TOILETTAGE du TERRIER du TIBET

Le TOILETTAGE du TERRIER du TIBET

Entretien du Terrier du Tibet



 

Le Terrier du Tibet possède des poils « cheveux ». En effet,  ils ne tombent pas.

Par contre, la pousse du sous poil demande un entretien régulier, si on souhaite que son Terrier du Tibet se pare d’une belle et longue fourrure, digne de sa beauté.

Le Terrier du Tibet devra donc être démêlé à fond au moins une fois  par semaine, avec une brosse douce et/ou un peigne à larges dents afin de ne pas arracher sa précieuse fourrure.

Il faudra de préférence humecter le poil avec un démêlant approprié avant le brossage et éventuellement nourrir les pointes après le brossage pour les préserver.

Mais, vous pouvez également opter pour une coupe « nounours » aux ciseaux, réalisé par un bon toiletteur si vous ne souhaitez pas avoir de contraintes avec le toilettage.

 

 
Technique pour le démêlage



 

Le toilettage doit devenir une habitude pour votre chien, un moment agréable consacré entièrement à lui. Il le comprendra très vite. En aucun cas, ces séances de toilettage ne doivent dégénérer en domptage ou en dressage. Tout doit être fait dans la douceur et la méthode.

Prenez votre temps. Installez-vous confortablement devant un bon film par exemple, ou écoutez votre musique préférée, et vous verrez que pour vous aussi le toilettage deviendra un merveilleux anti-stress, un moment de complicité et de caresses avec votre chien, et lui pour sa part, apprendra la patience. N’oubliez pas de le récompenser quand c’est fini.

Il est préférable de le coucher sur le flanc, et il vous faudra démêler mèche par mèche, dessus et dessous à la brosse et/ou au gros peigne, en partant du milieu de la mèche et en remontant doucement jusqu’à la peau. Ensuite, le chien devra alors être couché sur le dos, pour démêler le ventre, souvent emmêlé, au niveau de la jonction avec les pattes.

N’oubliez surtout pas les pattes, pas toujours facile à faire mais incontournable, même si ça ne plait pas beaucoup à votre chien. Elles sont souvent emmêlées du fait de leur contact avec le sol.

Puis, vient la queue à démêler, toujours délicatement jusqu’à la racine, et pour finir la tête et l’arrière des oreilles, endroit souvent emmêlé à cause du collier.

Une fois que votre peigne glissera sur toute la longueur du poil sans être freiné, cela signifiera que votre chien est correctement démêlé. Sinon, si le peigne bute sur un nœud, soulever à nouveau la mèche et démêlez la dessus et dessous jusqu’à la peau.

Vous pourrez faire enfin votre raie sur le dos, en partant de la tête jusqu’à la base de la queue, avec le bout de votre peigne ou un peigne à queue.

Attention à ne pas casser les pointes qui sont très fragiles et bien les nourrir une fois le démêlage terminé avec un conditionneur sans rinçage, en lissant le poil de couverture avec vos mains.

Habituez votre chiot au brossage dès son plus jeune âge, apprenez lui tout doucement à ne pas bouger, c’est facile au début le jeune chiot ayant encore un poil de bébé.

Nous sommes bien sûr à votre disposition pour vous conseiller sur les meilleurs produits appropriés au Terrier du Tibet, qui sont souvent des produits professionnels haut de gamme.

L’utilisation de produits non adaptés favorisera les nœuds et pour finir, vous serez contraint et forcé de faire tondre votre chien et ensuite, de longs mois seront nécessaires pour retrouver une longue fourrure qui pousse à raison d’un centimètre par mois, comme pour nos cheveux.



 
Fréquence des bains



 

La fréquence des bains va de une semaine à 15 jours, tous les mois grand maximum si votre chien n’est pas très sale.

Mais pour les jeunes chiens au sous poil abondant, et souvent un peu sale après les escapades, il est bon de prévoir un bain et un démêlage à fond toutes les semaines ou en tous les cas, dès qu’il est sale.

Démêlez tout d’abord du mieux que vous pouvez votre chien avant le bain en imprégnant bien sa robe de conditionneur, avant le bain.

Puis il vous faudra utiliser des shampooings appropriés à la texture du poil long.

Versez un peu de shampoing dans un litre d’eau dans un doseur ou une bouteille, bien mélanger et laver le chien avec la préparation. Faites 2 shampoings si nécessaire. Mettre du shampoing pur sur les pattes ou les endroits très sales. Surtout ne frottez le poil dans tous les sens, mais lavez le poil avec délicatesse en lissant avec vos mains.

Après un lavage bien rincé à l’eau claire, essorez les poils du chien par pression avec les mains, et appliquez un conditionneur démêlant, en général dans la même gamme que le shampooing et ne pas le rincez à fond en fonction de l’état du poil plus ou moins sec. Si le poil est vraiment trop sec, ajouter un peu d’huile dans le conditionneur.

Pour finir, avant le séchage, appliquez aussi un produit de finition qui protègera le poil de la chaleur du séchoir, qui devra de toute façon être réglé sur une chaleur tiède.

A la sortie du bain, séchez le chien avec une serviette éponge au maximum, cela vous évitera de longues minutes de séchage ultérieurement, et toujours en prenant soin de ne pas frotter mais en pressant le poil dans la serviette.



Enfin, procédez au séchage au sèche-cheveux, en commençant d’abord par la base des poils et en remontant, avec une brosse douce, sans avoir démêlé le poil mouillé au préalable.

Finir au peigne pour vérifier qu’il ne reste plus de nœuds et faites votre raie sur le dos.

Grace aux produits, les nœuds se démêleront au fur et à mesure du séchage et du brossage.

Je me tiens à votre disposition pour tout conseil sur les produits à utiliser.



 

Elisabeth COQUAN